Description

English

‘A small player in the great tragedy, it is without a sense of literature that I have lain on these pages my modest memories.’ With these words, Gaston Lavy began his memoirs of World War One, One of the Territorials. Assigned to the conflict as a member of the territorial troops, Lavy spent 1914 working in camouflage engineering in Paris. His book provides details about daily life at the Front, from descriptions of aerial combats to the everyday trials of food, dirt and rats. Lavy also reflects on the divide between troops and officers, and also between the front and rear, more prevalent after 1916. The memoir has been written in the form of a manuscript, heavily illustrated, similar to a medieval illumination in the way the narrative continuously refers to the drawing.

French

Acteur infime de la grande tragédie, c’est sans esprit de littérature que j’ai couché sur ces pages mes modestes souvenirs. Ainsi, Gaston Lavy commence-t-il ses mémoires de la Grande Guerre. Affecté à au conflit dans les troupes territoriales, Gaston Lavy finit la Guerre de 1914 à la section de camouflage du 1er Génie à Paris. Un de la territoriale fournit jour après jour une multitude de détails sur la vie quotidienne au front des régiments territoriaux, de la description de combats aériens à la nourriture, la saleté et les rats qui constituent l’ordinaire du soldat. Ces souvenirs reviennent également sur la rupture, plus prégnante à compter de 1916, entre les hommes de troupes et leur commandement, comme entre le front et l’arrière. Rédigés à compter de 1920, ils se présentent sous la forme d’un manuscrit, très largement illustré, à la manière des enluminures médiévales : il constitue à ce titre un document exceptionnel où le récit répond en permanence au dessin.

Transcript