Lectionnaire de Saint-Maur-des-Fossés

Description

Saint Maur († 584) fut l’un des plus illustres disciples de saint Benoît de Nursie († vers 550), l’auteur de la règle bénédictine. Saint Benoît envoya saint Maur diffuser la règle en Gaule, où il fonda le monastère de Glanfeuil dans la vallée de la Loire, non loin d’Angers. D’après une vie de saint Maur écrite par l’abbé Odon de Glanfeuil, qui dirigea l’abbaye à partir de 861, les moines de Glanfeuil furent contraints de fuir avec les reliques du saint devant l’avancée des Normands en 862. En 868, ils trouvèrent refuge près de Paris dans l’abbaye Saint Pierre des Fossés, qui devint ensuite le centre du culte de saint Maur et fut placée sous son invocation. 

Plusieurs manuscrits contenant des textes consacrés à saint Maur y furent produits aux XIe et XIIe siècles, parmi lesquels ce lectionnaire qui emprunte son nom à celui de l’abbaye. Les lectionnaires contiennent les leçons (les lectures des Écritures) pour la messe. Dans cette copie, la Vie de saint Maur par Odon et les sermons relatant ses miracles ont été ajoutés à l’ouvrage. 

Ce manuscrit a été numérisé grâce au mécénat de la Fondation Polonsky.

Titre complet :
Lectionnaire de Saint-Maur-des-Fossés
Créé :
XIe siècle (début), Saint-Maur-des-Fossés ou Saint-Maur de Glanfeuil
Format :
Manuscrit
Language:
Latin
Conditions d'utilisation :

Domaine public

Lieu de conservation :
Bibliothèque nationale de France
Cote :
Latin 3778

Notice complète de l'œuvre

Articles en rapport

L’histoire des collections de manuscrits de la Bibliothèque nationale de France

Article rédigé par :
Charlotte Denoël
Sujet :
Les collections de manuscrits médiévaux aujourd’hui

Charlotte Denoël présente un aperçu des collections historiques de manuscrits enluminés, aujourd’hui conservés à la Bibliothèque nationale de France.

L’enluminure des manuscrits en France

Article rédigé par :
Charlotte Denoël
Sujets :
La fabrication des manuscrits, Religion chrétienne et croyance, Art et enluminure

Les dessins et la peinture des manuscrits avaient pour fonction d’orner le texte, de l’illustrer ou de le commenter. Charlotte Denoël dresse un panorama de l’histoire de l’enluminures des manuscrits en France durant le haut Moyen Âge.