Thomas Becket

Une illustration des événements précédant le martyre de Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry.
Une représentation ancienne de Thomas Becket dans le recueil épistolaire d’Alain de Tewkesbury (British Library, Cotton MS Claudius B II, f. 341r).

Biography

Thomas Becket fut chancelier du royaume d’Angleterre et archevêque de Cantorbéry. Il fut assassiné dans la cathédrale de Cantorbéry par quatre chevaliers de la cour du roi anglo-normand Henri II (règne 1154–1189). Peu après sa mort en 1170, il fut canonisé. 

Jeunesse et carrière

Fils d’une famille de commerçants, Becket naît et grandit à Londres. Il étudie dans une école de Londres et passe une année à Paris, mais il ne s’engage pas tout de suite dans une carrière ecclésiastique : en 1143, il travaille auprès d’un riche marchand et banquier londonien. Peu après, il est employé au service de l’archevêque de Cantorbéry Thibaut du Bec (vers 1090 – 1161) qui l’envoie étudier le droit à Bologne et Auxerre pendant un an, puis le nomme archidiacre. L’influence de Thibaut contribue à introduire et promouvoir le jeune employé auprès de la cour royale. Lorsqu’Henri II monte sur le trône d’Angleterre en 1154, Becket est nommé chancelier du royaume et devient très vite un ami proche du roi. 

Archevêque de Cantorbéry et conflits avec le roi

À la mort de l’archevêque Thibaut en 1161, Henri II fait pression pour que Becket lui succède. Le 2 juin 1162, Becket est ordonné prêtre à Cantorbéry et consacré archevêque le lendemain. Dès son élection, l’archevêque renonce à ses autres charges, dont celle de chancelier royal, une décision qui contrarie le roi. Becket et Henri II entretiennent des relations houleuses pendant les huit années suivantes, l’archevêque s’attachant à étendre les droits de l’Église, quitte à s’exiler en France à l’instar de son prédécesseur Anselme, un demi-siècle plus tôt. 

Leur conflit atteint un stade critique en 1170, quand Henri II fait couronner roi d’Angleterre son fils Henri le Jeune dans l’abbaye de Westminster pour assurer sa succession. Becket réagit en demandant au pape des sanctions contre les dix évêques anglais et normands qui ont pris part au couronnement et annonce leurs condamnations dans un sermon qu’il prononce dans la cathédrale de Cantorbéry le jour de Noël. Par son attitude et ses actes, l’archevêque irrite le roi et la cour. 

Martyre 

Le 29 décembre 1170, quatre chevaliers arrivent de la cour d’Henri II à Cantorbéry, avec le dessein probable de pousser Becket à absoudre les évêques et à prêter allégeance au roi. Ils trouvent Becket qui a trouvé refuge dans la cathédrale en apprenant leur arrivée. Becket s’oppose aux demandes des chevaliers. Ils tentent alors de l’arrêter, mais Beckett riposte et ils le tuent. 

Le meurtre de Becket fut condamné dans tout le royaume et sur le continent. Les quatre chevaliers furent excommuniés et Henri II exprima sa tristesse sur l’événement. Quelques années plus tard, il entreprit même un pèlerinage sur la tombe de Becket. Cantorbéry devint rapidement l’objet d’un culte de l’archevêque, car beaucoup croyaient que le sang de Becket avait le pouvoir de guérir les malades. Becket fut canonisé par le pape en 1173. Sa sépulture à Cantorbéry demeura un lieu populaire de pèlerinage durant toute la période médiévale, jusqu’à sa destruction lors de la réforme anglicane.

Related articles

L’histoire en France et en Angleterre : Raoul de Dicet et ses sources

Article by:
Laura Cleaver
Theme:
Histoire et enseignement

Partant des manuscrits de Raoul de Dicet, Laura Cleaver s’intéresse à la manière dont les auteurs d’écrits historiques au Moyen Âge nourrissent leur lecture du passé de leur vision du présent.

Les saints dans les manuscrits médiévaux

Article by:
Tuija Ainonen
Themes:
Religion chrétienne et croyance, Art et enluminure

La vénération des saints faisait partie intégrante de la culture médiévale. Tuija Ainonen explore une collection de manuscrits dans lesquels figurent des vies et des portraits de saints.

Les manuscrits juridiques en France et en Angleterre

Article by:
Joanna Frońska
Theme:
Histoire et enseignement

L’étude du droit dans l’Europe médiévale connut une nouvelle impulsion au XIIe siècle. Joanna Frońska explore la production d’ouvrages juridiques et leur utilisation dans les milieux lettrés à cette période.